Les étranges traditions de Noël à l’étranger

Coucou ! Comment ça va chez vous ? Vous avez fini vos préparations de Noël ? Envoyé votre lettre au Père Noël ? Cette année malgré la crise, c’est vous qui recevez ou vous le faites dans la famille ? Bon dites-moi tout : de quelles couleurs est décoré votre sapin ? Moi cette année (comme tous les ans d’ailleurs), c’est en rouge et doré.

Nous avons tous des habitudes plus ou moins spécifiques lors de cette fête païenne, mais en France, le fait de décorer un sapin, recréer la crèche, mettre des lumières, guirlandes et autres décorations, sans compter que manger des huitres, de la dinde et une bûche le soir du 24 ou le 25 midi n’a rien de bizarre en soi. Enfin, pour nous, hein parce que pour certains étrangers, ça peut paraître aussi bizarre que ce que je vais vous présenter ci-dessous…

Partons en Espagne

Ce n’est pas bien loin, allons en Catalogne où ils n’ont rien trouvé de mieux que la Caga tió (qui signifie « la bûche en caca »). Appétissant n’est-ce pas ? C’est en fait un morceau de bois affublé d’une face souriante à son extrémité. Bon, après elle est souvent très mignonne cette bûche en bois qu’on nourrit gracieusement pendant les 15 jours précédent Noël par des bonbons, des chocolats, des fruits, de la bouffe quoi. On la place souvent sur la grand table de la salle à manger sinon sur un meuble suffisamment en vue.

Et pour la décoration de leur crèche, là encore le caca est de mise… Le Petit Jésus, Sainte-Marie, Saint-Joseph et les Rois Mages y côtoient un petit personnage local mais souvent volontairement caché dans un coin de la crèche : le santon Caganer. Ce dernier doit son nom à sa posture car… oui, il est représenté en train de déféquer. Ne me demandez pas pourquoi ce culte pour la défécation, allez poser la question aux Catalans…

Mais, cette tradition ne se voit qu’en Catalogne. Dans le reste de l’Espagne, il n’y a rien de bien différent qu’en France même si les enfants reçoivent des cadeaux le 25 décembre et le 6 janvier. Nous, on le fait plutôt le 24 au soir et le 25 au matin en général. Même si le « Papa Noël » est de plus en plus populaire, ce sont traditionnellement les Rois mages qui apportent les cadeaux aux enfants à l’aube du 6 janvier, jour férié en Espagne. D’ailleurs, pour l’occasion, les grandes villes organisent le cortège des Rois mages : ces trois personnages (Balthazar, Gaspar et Melchior) défilent dans les rues sur des chars richement décorés et offrent des bonbons.

On continue au Portugal

On appelle « Consoada » le réveillon de Noël et les cadeaux sont ouverts dans la nuit du 24 au 25 décembre. Généralement, le repas se compose essentiellement de mets purement traditionnels : morue cuite avec des pommes de terre et du chou (arrosé d’huile d’olive), nombreux desserts de fête, dont les beignets frits et le « Bolo Rei » gâteaux aux fruits secs.

Bon, il est vrai que personne ne fait concrètement la vaisselle le soir de Noël hein, sauf si le lave-vaisselle insiste pour prendre la relève. Mais ces Portugais ont trouvé la solution qui donne une explication à cette fainéantise : ils la laissent sur la table avec les restes, au cas où les morts de la famille qui errent dans les parages auraient un petit creux. Ingénieux ! Mais, bonjour l’odeur le lendemain !

Direction l’Angleterre

C’est la galette des rois version riche… Nous avons notre galette avec une fève caché à l’intérieur en janvier, les anglais ont leur fameux pudding de Noël avec un sou glissé à l’intérieur. Celui qui tombe dessus deviendra plus riche qu’avant, à condition qu’il ne l’avale pas de travers…

En réalité, il y a 5 trucs glissés à l’intérieur de ce gâteau étrange… C’est même a se demander s’il ne cherche pas à tuer quelqu’un à chaque repas de Noël !

Le 24 décembre est férié chez nos amis les anglais, et c’est le jour que choisissent les enfants pour aller chanter sur les pas de porte des chants de Noël. Et le 25, c’est ouverture des cadeaux et le repas traditionnel à base de dinde et du Christmas Pudding où cinq surprises sont glissées dedans : une pièce de 6 pences (symbole de prospérité), un dé à coudre (pour la vieille fille), un bouton de culotte (pour le vieux garçon), deux bagues (pour apporter l’amour) et un petit cochon (qui désignera le « goinfre » de la soirée !). Qu’est-ce qu’on se marre chez les british ! Autre élément indispensable à tout réveillon : les crackers qui sont de grosses papillotes explosives placées à côté de chaque assiette ! Le lendemain de Noël, c’est « boxing day » : un nouveau jour férié. Donc, trois jours fériés pour bien fêter Noël !! On en deviendrait presque jaloux !

La Mari Lwyd est une curieuse tradition galloise et que vous ne trouverez qu’au Pays de Galle et qui honore la nouvelle année. En fait, une personne déguisée en cheval mort se promène de maison en maison, afin de se faire offrir à boire et à manger… Que c’est gaie comme tradition !

Allons en Autriche

Ici, nous sommes bien loin du folklore à la tyrolienne, car là il est question d’un démon pour faire peur aux enfants. A l’époque, chez nous, nous avions le célèbre Père Fouettard, les autrichiens, eux, vont encore plus loin avec un horrible monstre appelé Krampus.

Il est non seulement là pour faire peur aux enfants mais surtout pour punir les enfants pas sages ! Quand on voit sa tête, je ne serais pas étonnée que les enfants en fassent des cauchemars ! Non mais sérieusement !

Et en Italie

En Italie, les traditions de Noël sont différentes d’une région à l’autre, c’est un peu le joyeux bordel : dans certaines régions, c’est bien le père Noël, appelé « Babo Natale » ou le petit Jésus, « Gesu Bambino » qui apporte les cadeaux le 25 décembre. À Rome, c’est la Befana, une gentille sorcière qui distribue des jouets le jour des Rois ! Original je trouve ! Côté gourmet, le plus traditionnel des gâteaux de Noël italiens est le Panetone, agrémenté de raisins et d’écorces d’orange. Pour les fêtes, on savoure aussi le Pandoro ou « pain doré », un gâteau en forme d’arbre de Noël saupoudré de sucre glace. Pour l’avoir déjà goûté, c’est succulent !

Partons en Irlande

En Irlande, les fêtes de Noël commencent dès le 13 décembre. On appelle cette période « Little Christmas ». Le 24 décembre, les Irlandais ont pour coutume de laisser un verre de whisky pour le père Noël et des carottes pour les rennes avant de partir à la messe de minuit. Je me doute que les carottes sont encore là le lendemain à défaut du verre de whisky… Le jour de Noël, les Irlandais mettent une bougie sur le rebord de la fenêtre, comme les Lyonnais le 8 décembre pour la Fête des Lumières. Enfin, comme en Angleterre, le 26 décembre est également un jour de fête, mais appelé en Irlande « Stephen’s day » (saint Stéphane).

Allons en Ukraine

En Ukraine, on décore traditionnellement le sapin de Noël avec des toiles d’araignées et une fausse araignée qui porte chance. L’histoire originale dit qu’une femme pauvre, qui n’avait pas les moyens de décorer son sapin, s’est réveillée le matin de Noël en découvrant une araignée dans sa toile étincelante au beau milieu de son sapin. Bon, autant vous le dire, je n’irais jamais en Ukraine au moment de Noël ! Je suis arachnophobe…

Aller, on part en Allemagne

Les Allemands débutent les festivités de Noël le premier dimanche de décembre en fabriquant une couronne de l’Avent (faîte essentiellement de branches de sapin, de pin, de houx ou parfois même de gui) à laquelle ils fixent quatre bougies. Ces bougies symbolisent les quatre semaines de l’Avent et sont allumées chacun des quatre dimanches du mois par les enfants. Pendant cette période, les familles cuisinent également des petits sablés en forme d’animaux ou d’étoiles qu’elles mangeront les 24 et 25 décembre, en se réunissant autour d’un bon repas ! Ils sont mignons ces petits allemands… Quoi, vous vous attendiez à un truc encore plus bizarre ? Ba non…

Direction le Japon

Aller au KFC pour Noël, quelle idée ? C’est l’histoire d’un véritable et improbable succès marketing mais KFC et Noël sont étroitement liés dans l’esprit des Japonais. Une publicité créée en 1974 présente les produits du Fast-food comme la « viande de noël ». 40 ans plus tard, aller au KFC le jour de Noël est devenu une tradition pour de nombreux Japonais. Comme quoi, la publicité peut faire mal… Très très mal…

On termine par les USA

Outre l’Arizona et son Noël de mitraillette où l’évènement veut que pour l’occasion, toute la petite famille pose auprès du Père Noël et ses armes à feu… Ainsi, hommes, femmes, bébés, tout le monde pose sourires aux lèvres et revolvers à la main. C’est flippant, dérangeant, complétement affligeant…

Sinon, dans les autres états des USA, il est assez répandu de trouver le fameux concombre (ou cornichon) de Noël. La tradition veut qu’on le cache dans le sapin. Celui ou celle qui le trouve aura droit à un cadeau spécial ou alors une année de bonheur à venir.

Des petites traditions sympa…

Au Vénézuela, on est croyant (comme dans la plupart des pays d’Amérique du Sud), oui mais on va à la messe de façon originale pour Noël : en patin à roulette ou rollers ! J’imagine tellement ma grand-mère en patin…
En Norvège, les gens croient que les esprits malins et les sorcières reviennent pendant la nuit du réveillon. Du coup, ils cachent tous les balais avant de dormir.
En Australie, comme en Guadeloupe, on fête le repas de Noël sur la plage autour d’un barbecue. (Oh que ça donne envie !)
En Islande, on laisse le foie gras aux autres pour déguster de la peau de baleine crue, assaisonnée du gras de baleine bien sûr. (Non merci !)
Et en Provence, oui c’est super loin comme contrée, il n’est pas question de manger une bûche en guise de dessert, non, non, c’est pas moins de treize desserts qui sont proposés : moi je dis chapeau bas !

Voilà pour quelques traditions aussi bizarres que fun je trouve.
Vous préférez laquelle ?
Bonnes fêtes de fin d’année mes Fétiches !

2 commentaires sur « Les étranges traditions de Noël à l’étranger »

Laissez une trace de votre passage :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s