Cupidon a des ailes en carton, Raphaëlle Giordano

Hey mes Fétiches ! J’arrive à lire un peu malgré mon cruel manque de temps ! Faudrait que j’arrête de dormir pour avoir le temps d’en faire davantage… Je vous présente aujourd’hui le troisième livre de cette auteure dont je vous avais déjà parlé ici pour son premier roman et ici pour son second… D’ailleurs, je me rend compte que je lis ses bouquins tous les ans à la même époque !!! Ah ah ah… Revenons à Cupidon…

Meredith aime Antoine. Éperdument. Mais elle n’est pas prête. Comédienne en devenir, ayant l’impression d’être encore une esquisse d’elle-même, elle veut éviter à leur histoire de tomber dans les mauvais pièges de Cupidon.

Alors, il lui faut se poser les bonnes questions : comment s’aimer mieux soi-même, aimer l’autre à la bonne distance, le comprendre, faire vivre la flamme du désir ? Meredith pressent qu’avec ce qu’il faut de travail, d’efforts et d’ouverture, on peut améliorer sa capacité à aimer, son  » Amourability « . Son idée ? Profiter de sa prochaine tournée avec sa meilleure amie Rose, pour entreprendre une sorte de « Love Tour ». Un tour du Moi, un tour du Nous, un tour de l’Amour.

Aussi, afin de se préparer à vivre pleinement le grand amour avec Antoine, elle doit s’éloigner. Prendre le risque de le perdre pour mieux le retrouver. Ils se donnent 6 mois et 1 jour. Le compte à rebours est lancé, rythmé par les facéties de Cupidon. Meredith trouvera-t-elle ses réponses avant qu’il ne soit trop tard ?

Mon avis : Je suis entrée relativement vite dans le livre même si les personnages sont assez classiques. L’héroïne (enfin le personnage principale on va dire) est une comédienne excentrique aux idées farfelues et au passé sombre en peine d’amour parental. Son amoureux est un riche présentateur ayant réussit sa carrière, beau et attentionné, à l’écoute et aux petits soins pour celle qu’il aime. Bref, c’est le mec idéal à tout point de vue. Et puis, il y a la meilleure amie (amie des deux qui joue de pion entre les deux) parce qu’il faut toujours un ami pion dans ces histoires à l’eau de rose et parce qu’elle permet de mettre en lumière la logique pas très logique de Meredith…

Si j’ai accroché à fond pour son premier roman, j’ai détesté son second roman que j’ai trouvé d’un vide sidéral affligeant, je suis très mitigée sur ce troisième opus qui m’a pourtant laissée de marbre. Le personnage central est tellement imbus d’elle-même qu’elle en devient pathétique. Sa mise en scène finale et sa disparition pendant bien trop longtemps à mon goût m’ont donné envie de la voir finir sans son Roméo. Sérieusement, cette pseudo Juliette est une tête à claque ! Et si, les fondements de son développement personnel ont une part de vérité, c’est long, c’est mou, et c’est dans son cas totalement délirant ! Personne ne prend ce genre de décision dans son cas. Bref, la fin m’a littéralement laissé sur place. Finir un livre en se disant, ok, et penser à autre chose à peine l’avoir refermé, met en évidence la note salée que je lui mettrai si je notais mes lectures.

En conclusion, même s’il y a de bonnes idées de coaching pour les personnes en mal d’amour, en recherche du grand amour ou tout simplement pour mettre du piquant dans leur relation, pourquoi pas lire ce bouquin, (quoique je ne sois pas certaine qu’il vous soit utile), sinon passez votre chemin…

Voilà mon point de vue,
Et vous, l’avez-vous lu ?
A très vite !

Laissez une trace de votre passage :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s