Samhain et la Pleine Lune Bleue

Bonjour mes Fétiches ! Chacun a sa conception de la mort, d’une vie après la mort ou même de réincarnation. En cette nuit exceptionnelle, je me devais de vous parler de cette fête païenne qu’est Samhain, également appelé Halloween, fête des Morts, fête de tous les Saints, jour de la Toussaint ou encore fête des pommes. Ce n’est pas cette fête commerciale aux allures de carnaval de l’horreur ou encore le recueillement sur les tombes où l’on porte des fleurs. Non, Samhain est la plus connue des sabbats païens et c’est sans contexte la plus importante des fêtes puisqu’elle correspond au Nouvel An sorcier, marquant ainsi la fin d’une année et l’entrée dans une autre.

C’est pourquoi je vous propose quelques trucs à faire lors de cette journée / soirée exceptionnelle !

Cette année, le 31 octobre tombe un samedi et qui plus est le soir d’une pleine lune, la seconde depuis ce début du mois d’octobre, lui attribuant par conséquent le nom de Lune Bleue. Si en temps normal, la porte entre les deux mondes est déjà mince en cette journée, sachez qu’avec cette Pleine Lune Bleue, l’univers vous réserve un évènement énergétique exceptionnel. En effet, les Pleines Lunes Bleues sont des moments astrologiques rares, sachez pour information que la prochaine aura lieu le 31 août 2023.

Selon le dictionnaire étymologique de la langue Gaélique,  le mot « Samhuinn »  signifie « l’extrémité de l’été ». A savoir que les Celtes divisent l’année en deux saisons, celle qui représente la lumière et celle qui représente l’obscurité ; c’est pourquoi ils nomment le 31 Octobre ainsi. C’est le moment idéal pour célébrer ses proches disparus, non en pleurant pendant cette journée, mais en repensant à des moments joyeux. Cela doit rester une fête avant tout. Et les personnes défuntes préfèrent nous savoir heureux que tristes, n’oubliez jamais cela !

Cette Pleine Lune spéciale lors de cette soirée où le monde des vivants et le monde des morts est très mince, est idéal pour se recentrer sur soi, ses envies, ses attentes, son vécu, ses dernières expériences, l’année en cours, etc. Profitez-en pour suivre votre intuition, analyser vos ressentis et vous sentir proche de vos guides. Aller de l’avant sans oublier le passé, vivre l’instant présent sans le poison de la nostalgie, là est l’art de cette fête. Laissez mourir nos désillusions, nos échecs, nos mauvaises habitudes, pour prendre de nouvelles résolutions, repartir du bon pied et croire de nouveau à nos rêves pour les concrétiser.

Que faire lors de cette fête ?

S’amuser : comme je vous l’ai dit, cette fête des morts, bien que suggérant une profonde tristesse se doit d’être célébrée dans la joie et l’amour, la reconnaissance et le recueillement. On fait le point et on redémarre dans un optimisme contrôlé. Le positive attire le positive.

En se déguisant : premier point sympa qui n’a rien d’enfantin. Mis à part les réticents aux costumes, je vous invite à vous vêtir de votre plus bel apparat en cette journée / soirée spéciale afin de vous sentir l’âme en fête. Alors, je sais qu’avec le confinement récent, il va falloir oublier la chasse aux friandises chez les voisins du quartier, mais franchement, même si c’est pour rester en famille chez soi ou même seul, c’est toujours plaisant de se déguiser. Et n’oublions pas les apéros visio ! Ce n’est que mon humble avis, mais je serais curieuse de connaître votre opinion sur le sujet dans les commentaires ?

En creusant des lanternes : que ce soit de sculpter des citrouilles, des navets ou potirons, c’est fort ludique de faire des lanternes où placer des bougies. Si c’est une activité parfaite à faire avec des enfants, il n’est pas rare d’en voir chez des gens de tout âge. Il existe plein de tuto sur internet pour diversifier ses lanternes, de la plus sympathique à la plus effrayante ! D’ailleurs, à l’origine, on creusait à l’époque uniquement des navets en Irlande pour guider Jack O’Lantern. N’hésitez pas à allumer des bougies ce soir-là, à faire des prières aux défunts ou tout simplement profitez de cette ambiance de paix. Attention toutefois à bien éteindre vos bougies avant d’aller dormir ! La sécurité avant tout ! 🙂

En jouant à des jeux de société : oui alors bien évidemment, n’attendez pas Halloween ou Noël pour jouer à des jeux de société, bien évidemment, mais si vous avez la chance d’être confiné avec votre famille, vos enfants, c’est la journée / soirée idéale pour vous retrouver en symbiose et non chacun sur des écrans séparés.

En se racontant des histoires : pas forcément des histoires flippantes hein, vous pouvez aussi choisir des contes et légendes urbaines à la portée de tous et surtout des plus jeunes, comme par exemple dans la lignée des Frères Grimm ou encore des contes Andersen. Après bien sûr, si la peur vous stimule, vous pouvez tout aisément raconter des histoires d’épouvantes, des histoires de famille afin de créer le frisson. Et si vous avez un jardin, vous pouvez partir avec vos enfants à la chasse au Dahu. Je ferai un article prochainement sur une anecdote qui m’est arrivée au sujet de cette chasse très très spéciale ! 🙂

En regardant des films d’Halloween : se divertir en découvrant ou redécouvrant des œuvres nous plongeant dans cette ambiance particulière de fête spécialement magique. Je vous laisse découvrir mon récent article sur ma liste des films d’Halloween ici.

Cuisiner : Le froid pointe le bout de son nez, on se sent plus facilement fatigué et c’est souvent la période où l’on aime bien manger. Et avec ce reconfinement, vous allez vous y remettre aux fourneaux, si ce n’est pas déjà fait ! Personnellement, j’ai prévu un apéro dinatoire samedi soir avec croissant au chorizo doux et croissant au jambon pour mes petites puces, suivi d’une soupe aux potirons et d’un gâteau au yaourt au chocolat noir.

En général, à cette période, on cuisine souvent des plats à base de courges, de champignons, de carottes, choux, pommes de terre et navets. Côté fruits, on privilégie en particulier les pommes, les raisins, les noix, les marrons et les châtaignes. Quant aux desserts de prédilection, on retrouve la célèbre tarte aux pommes et le pain d’épice, les marrons glacés, le miel, les amandes, les fruits séchés comme les dattes, sans oublier bien évidemment le chocolat noir.

Pour les boissons, je vous dirais bien la bièraubeurre, mais elle n’est pas facilement trouvable en France à part via internet. Sinon, il y a l’indémodable cidre breton, c’est de loin le meilleur, et de préférence le doux, ou encore le jus de pomme et le jus de raisin.

Se recueillir : aller sur les tombes de nos proches ou penser à eux via un autel ou simplement confortablement assis sur son canapé, l’essentiel est de leur accorder un instant. Que ce soit pour leur demander force et protection pour continuer d’avancer ou bien juste de célébrer leur mémoire, il est important de respecter un temps pour eux.

Se recentrer : symbole de renouveau, Samhain est un moment d’introspection nous permettant de faire un point sur l’année passée pour ainsi s’améliorer. Méditer, prendre un bain, se chouchouter, penser à soi est essentiel.

Faire un rituel : allumez deux bougies, l’une noire si possible, représentant la fin de l’année et l’autre orange pour symboliser la nouvelle année à venir. Si vous n’avez que des blanches, ça fonctionne aussi à condition de marquer dessus la couleur symbolique. Notez sur un bout de papier tous les maux dont vous souhaitez vous débarrasser, des gens toxiques à fuir, de la malchance, de la maladie, des soucis en cours, etc. Et écrivez sur un autre bout de papier tout ce que vous voulez améliorer, vos nouvelles résolutions, vos rêves, etc. Brûlez le premier et conservez le second sur vous toute la nuit de Pleine Lune. Le lendemain, placez le bout de papier dans un écrin, une boîte ou un livre de cœur et n’y pensez plus. Laissez la magie agir…

Voilà pour cet article qui me tenais à cœur de vous le partager. J’espère que cela vous aura donné envie de fêter Halloween, Samhain, La Toussaint, peu importe quel nom vous lui donnez, malgré ce confinement, malgré ces actes de terrorisme, malgré cette morosité qui nous tire toujours davantage vers le bas. Ne nous laissons pas démoraliser et vivons, continuons la lutte dans la célébration de la vie, de l’amour et du partage.

Bonne fête à toutes et tous !

4 commentaires sur « Samhain et la Pleine Lune Bleue »

    1. Coucou, merci de ton passage, ça va malgré ce confinement, j’avoue que c’est d’ordinaire l’époque où l’on se retrouve souvent en famille et voilà que ce mois de novembre semble encore plus tristoune que d’habitude… Je compte bien fêter Halloween avec mes petites puces et organiser une chasse aux trésors dans le jardin ! 🙂 Bon courage à toi et bon weekend 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Salut ! Je cherchais ce que je pouvais faire pour Samhain car je débute, et ta page m’a vraiment éclairé et j’adore l’esthétique que t’y a mis, alors merci, je te souhaite pleins de bonnes choses 🙂

    Aimé par 1 personne

Laissez une trace de votre passage :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s